BILLETS ABONNEMENTS
Opéra du 03 au 13 mai 2020 | Opéra

L'Amour des trois oranges


Prokofiev

à propos

Vous prendrez bien un peu de vitamines ? Avec L’Amour des trois oranges, Sergueï Prokofiev signe une partition brillante, une farce jubilatoire et loufoque, mélange d’humour, de dérision et de lyrisme.

infos pratiques

Créé
A l’Opéra de Chicago, le 30 décembre 1921

Durée 1h40 sans entracte
Spectacle en français, surtitré

Livret Sergueï Prokofiev et Véra Janacopoulos, d’après la pièce éponyme de Carlo Gozzi
Musique Sergueï Prokofiev
 
Orchestre de l’Opéra national de Lorraine
Direction musicale Guillaume Tourniaire
Chœur de l’Opéra national de Lorraine
Chef de chœur Merion Powell
 
 
Mise en scène Anna Bernreitner
Assistanat à la mise en scène  nn
Décors & Costumes Hannah Oellinger & Manfred Reiner
Lumières Bernd Purkrabek
 
Le Roi de Trèfle Dion Mazerolle
Le Prince Pierre Derhet
La Princesse Clarice Lucie Roche
Léandre Boris Grappe
Truffaldino Eric Huchet
Pantalon Aymery Lefèvre
Tchélio et Le Héraut Tomislav Lavoie
Fata Morgana Lyne Fortin
Sméraldine, Linette Margo Arsane
Nicolette n.n.
Ninette Amélie Robins
La Cuisinière Patrick Bolleire
Farfarello Benjamin Colin

Conférence
1h avant le début du spectacle (gratuit, sur présentation du billet)

Nouvelle Production

horaires et tarifs
plan de la salle
Dimanche 3 mai à 15h*
Mardi 5 mai à 20h
Jeudi 7 mai à 20h
Mardi 12 mai à 20h
Mercredi 13 mai à 20h
 
  INDIVIDUEL GROUPE TARIF RÉDUIT -12 ANS PASS JEUNES OPÉRA
cat. A 75€ 68€ 60€ 5€ 38€
cat. B 50€ 45€ 40€ 5€ 25€
cat. C 35€ 32€ 28€ 5€ 18€
cat. D 20€ 18€ 16€ 5€ 10€
cat. E 10€ 9€ 8€ 5€ 5€

 

Tarif dernière minute : 8€ la place à l’Opéra, quelle que soit la catégorie, pour les -26 ans, les étudiants, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires de la C.M.U et les porteurs de carte d’invalidité. Dans la limite des places disponibles.

 

TARIF RÉDUIT ET GROUPES

l'histoire

Un conte italien mis en musique par un compositeur russe lors de son voyage au Japon, pour un opéra en langue française joué pour la première fois à Chicago. Rien n’enferme cette oeuvre, comme son style qui est un mélange original d’enthousiasme, de profondeur, de dérision, et de parodie.

Dans une ambiance espiègle, des habitants d’un monde imaginaire veulent conquérir le pouvoir à l’aide de complots farfelus, au moment où d’autres cherchent l’impossible pour soigner la mélancolie de leur prince.

On cherche souvent des qualificatifs pour parler d’opéra. Celui ci est “fantastique”. C’est pas nous qui le disons mais c’est Apollinaire qui, subjugué, persuada Prokofiev d’en faire une oeuvre majeure.

aller plus loin
Récital

Récital

Boris Grappe

11 mai 2020 à 18:30

Opéra