BILLETS ABONNEMENTS
Opéra du 11 au 18 mars 2020 | Opéra

Alcina


Haendel

à propos

Sur son île enchanteresse, la puissante Alcina attire les hommes qu’elle transforme, une fois lassée, en animaux ou rochers. Véritable reine de l’illusion, elle manie les apparences, fabriquant un monde où tout n’est que plaisirs, beauté et promesse de satisfactions infinies.

infos pratiques

Créé
A Covent Garden, Londres, le 16 avril 1735

Durée 3h45 avec entracte
Spectacle en italien, surtitré

  

Livret anonyme d’après Alcina delusa da Ruggiero d’Antonio Marchi, inspirée de Orlando furioso de Ludovico Ariosto
Musique Georg Friedrich Haendel
 
Cappella Mediterranea
Direction musicale Leonardo García Alarcón
 
Mise en scène Serena Sinigaglia
Assistanat à la mise en scène Daniela Arrigoni
Décors Edoardo Sanchi  
Costumes Katarina Vukcevic
Lumières Alessandro Verazzi
Vidéo Luca Scarzella
 
Alcina Kristina Mkhitaryan
Morgana Suzanne Jerosme
Ruggiero Kangmin Justin Kim
Bradamante Beth Taylor
Oronte Trystan Llŷr Griffiths
Melisso Leonard Bernad
Oberto Elisabeth Boudreaut

Conférence
1h avant le début du spectacle (gratuit, sur présentation du billet)
 

Nouvelle Production

Coproduction
Opéra national du Rhin, Opéra de Dijon

horaires et tarifs
plan de la salle
Mercredi 11 mars à 20h
Vendredi 13 mars à 20h
Dimanche 15 mars à 15h*
Mardi 17 mars à 20h
Mercredi 18 mars à 20h
 
  INDIVIDUEL GROUPE TARIF RÉDUIT -12 ANS PASS JEUNES OPÉRA
cat. A 75€ 68€ 60€ 5€ 38€
cat. B 50€ 45€ 40€ 5€ 25€
cat. C 35€ 32€ 28€ 5€ 18€
cat. D 20€ 18€ 16€ 5€ 10€
cat. E 10€ 9€ 8€ 5€ 5€

 

Tarif dernière minute : 8€ la place à l’Opéra, quelle que soit la catégorie, pour les -26 ans, les étudiants, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires de la C.M.U et les porteurs de carte d’invalidité. Dans la limite des places disponibles.

 

TARIF RÉDUIT ET GROUPES

l'histoire

Alcina est enchanteresse. Sur son île, quand ses amants la lassent, elle les transforme en arbres, rochers ou bêtes sauvages. Une vie toute simple, jusqu’à ce que le voyageur Ruggiero lui résiste.

Alcina est le dernier grand succès londonien de Haendel. Fait rare à l’époque, il restera à l’affiche durant 18 jours. 

« Le meilleur que (Haendel) ait jamais fait (…), c’est si beau que je n’ai pas de mots pour le décrire…Pendant que Monsieur Haendel jouait sa partie, je ne pouvais m’empêcher de l’imaginer en nécromancien au milieu de ses propres enchantements » dit son amie Mrs Pendarves, à l’issue de la première représentation.

Cette oeuvre marque la fin de la carrière de Haendel, un adieu à l’opéra et plus largement le passage d’une tradition sérieuse de l’opéra - l’opera seria - à une tradition plus comique, l’opera buffa. Et c’est peut-être cet adieu, l’épuisement de l’auteur au crépuscule de sa carrière, qui nous touche ici.

De la fureur à la perte, au gré des arias, Alcina ressort plus humaine de cet opéra. Cette perte de pouvoir explique certainement le sentiment de paix qui se dégage de cette oeuvre. 

Qui mieux que la soprano Kristina Mkhitaryan, star montante de la scène lyrique internationale, saluée pour son chant virtuose et son intensité expressive, peut incarner une Alcina plus mouvante et complexe que jamais ?

aller plus loin
Récital

Récital

Trystan Llyr Griffiths

12 mars 2020 à 18:30

Opéra