Concert

D’autres
lumières

De Brunswick – Le chevalier de Saint-George - Habel - Mozart

23 – 24 mar 2023

Avant le concert néo-classique du mois d’avril, le classicisme est à l’honneur de ce programme emmené par deux violonistes virtuoses rompus à ce répertoire. Un classicisme qui donne voix aux Lumières qui à cette époque engagent l’Europe sur le chemin de sa modernité.

En témoigne l’ouverture d’Erwin et Elmire, que la brillante et éclairée Anne-Amélie de Brunswick compose sur la pièce que Goethe écrit en miroir de La Flûte enchantée de Mozart. C’est à cette duchesse de Saxe-Weimar, fine musicienne et femme politique avisée, que l’on doit la présence en ces années de « Weimarer Klassik » de la fine-fleur littéraire et philosophique dans la ville de Thuringe, Goethe et Schiller en tête, qui en feront l’Athènes allemande du xviiie siècle.

Enfant typique des Lumières lui aussi, le surprenant Chevalier de Saint-George est un personnage singulier au destin étonnant : fils d’une esclave noire de la Guadeloupe, il parcourt l’Europe de son temps en étant tour à tour prodige de l’épée, du violon ou de la guerre. Sa musique, originale et inspirée, est à la hauteur de ce personnage hors-normes.

Le polonais Antoni Habel est quant à lui une figure typique de ces « petits » maîtres au talent certain qui ont fleuri dans les cours de l’époque, qu’ils ont abreuvé d’une musique aux équilibres parfaits et d’excellente facture, véritable pain musical quotidien pétri à l’ombre des grands génies du siècle.

Un génie qu’est déjà Mozart en 1778, lorsqu’il écrit sa 31e symphonie pour le public parisien. Mais un génie méprisé : venu dans la capitale française pour s’y faire un nom et lancer sa carrière, il en repartira vaincu et défait, ayant perdu sa mère et ses espoirs de grandeur, vers la détestée Salzbourg et son joug dégradant.

Orchestre de l'Opéra national de Lorraine

Direction musicale

William Le Sage

Violons

Julien Chauvin, Chouchane Siranossian


Antoni Habel Symphonie en fa majeur

Joseph Bologne de Saint-George Symphonie concertante pour deux violons et orchestre en sol majeur, opus 13

Anne-Amélie de Brunswick Erwin et Elmire, ouverture

Wolfgang Amadeus Mozart Symphonie n°31 en ré majeur, dite Paris, K.297/300

.

Calendrier

Tarif
€ 5 - 38

Et aussi

Cookies

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus