Musique de chambre

C. & R. Schumann #2

Quatuor Varèse et Anne Queffélec

19 avril 2021 | 20 h 30

L’Opéra accueille le Quatuor Varèse dont les membres consacrent, depuis une quinzaine d’années, leur énergie et leur talent au quatuor à cordes. Ils sont pour l’occasion accompagnés par la pianiste Anne Queffélec, l’une des plus grandes interprètes actuelles, qui parcourt le répertoire avec un éclectisme remarquable.

En 1834, Robert Schumann fut brièvement fiancé à Ernestine von Fricken. C’est à partir d’un thème musical proposé par son père adoptif – le baron Ignaz von Fricken  - que Schumann composa une série d’études ou variations qui nous font traverser tout le spectre des émotions. Est-ce à cause de leur caractère intime qui détonnait avec les autres ? Les cinq variations dites “posthumes” interprétées ce soir ont été écartées par le compositeur puis réintroduites après sa mort. Elles sont d’une beauté plus mate que brillante, comme un secret longtemps gardé avant d’être révélé. Le Quatuor n°3 et le Quintette – dont Clara assura la création au piano – comptent, en 1842, parmi les premières oeuvres de chambre du compositeur.

On sait qu’en se mariant, Clara devait abandonner presque totalement sa carrière d’interprète et de compositrice pour embrasser la vie de mère au foyer. Les Pièces fugitives et le Nocturne, extrait des Soirées musicales, sont autant de victoires arrachées de haute lutte à son destin d’épouse.

Quatuor Varèse

Piano

Anne Queffélec


Robert Schumann

Quatuor n°3 en la majeur, opus 41

Clara Wieck-Schumann

Pièce fugitive opus 15 et n°2 « Notturno »

Robert Schumann

5 Variations posthumes sur un thème d'Ignaz von Fricken

Quintette en mi bémol majeur, opus 44

Avec le soutien de

Calendrier

  • Lun. 19 avril 2021
    20:30
    Opéra national de Lorraine

En coréalisation avec l’Association Lorraine de Musique de Chambre

Dans le cadre de
C. & R. Schumann

Et aussi

Cookies

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus