C. & R. Schumann

17 – 23 avril 2021

Il y a deux histoires de Robert et Clara Schumann. La première, celle qu’on a longtemps racontée, est une histoire d’amour, d’échanges artistiques et d’admiration réciproque. Robert a dix-sept ans lorsqu’il rencontre Clara, fille de son professeur de piano et de neuf ans sa cadette. Ils tombent amoureux et se marient treize ans plus tard. Mais Robert manifeste des troubles mentaux qui ne cesseront de s’aggraver. En 1854, après s’être jeté dans le Rhin, il est interné à l’asile d’Endenich où il mourra. Clara l’accompagnera jusqu’à la fin. Après sa mort, elle contribuera à écrire sa légende en publiant une partie de leur correspondance.

La seconde histoire, qui s’est faite jour plus récemment, a un goût amer. C’est l’histoire d’une enfant prodige et pianiste virtuose, qui compose ses premières pièces à neuf ans et jouit à seize ans d’une renommée européenne, mais qui renonce à sa carrière pour vivre dans l’ombre de son époux. Le jour de ses noces, Clara écrit dans son journal : “Une nouvelle vie commence dans laquelle on aime plus que tout et plus que soi-même.” Ces mots sont prémonitoires. Huit enfants et deux fausses-couches l’obligeront à suspendre sa carrière de concertiste. Quant à la composition, elle devra renoncer aux concertos, symphonies et autres pièces musicales de vastes dimensions au profit des lieder, genre intime qui sied davantage aux femmes, que le XIXe siècle entend confiner dans la sphère domestique.

À travers cette série de concerts, nous avons voulu entremêler ces histoires : rendre hommage à celui qui incarne le génie romantique par excellence, celui qui aborda presque tous les genres et fut l’un des compositeurs les plus influents de son temps, rendre justice à celle qui l’inspira, s’effaça et dont le renoncement est l’une des pertes les plus dommageables de l’Histoire de la musique.

Programme

Et aussi

Cookies

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus