Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

L'Orchestre

  • L'Orchestre symphonique et lyrique de Nancy
  • Rani Calderon, directeur musical
  • Violons du rang
  • Altos
  • Violoncelles
  • Contrebasses
  • Vents
  • Cuivres

Orchestre symphonique et lyrique de Nancy

L’origine de l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy remonte au 27 juin 1884 lorsque Edouard Brunel, Directeur du Conservatoire de Musique nouvellement créé, donne avec les professeurs de l’établissement un concert dans les grands salons de l’Hôtel de Ville.

Sous l’impulsion de Joseph-Guy Ropartz, devenu Directeur du Conservatoire, et d’Albert Carré, alors Directeur de l’Opéra, est instituée une saison de concerts symphoniques qui se déroule, à partir de 1889, à la Salle Poirel, construite spécialement à cet effet.

Dès sa création, l’Orchestre, alors appelé Orchestre du Conservatoire de Nancy, accueille les plus grands solistes de l’époque : Eugène Ysaye, Alfred Cortot...

En 1979, Jérôme Kaltenbach remplace à la tête de l’orchestre le Directeur du Conservatoire de l’époque, Noël Lancien. L’Orchestre devient alors indépendant du Conservatoire et remplit sa double mission symphonique et lyrique. Il prend d’ailleurs le nom d’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy.

Depuis, outre des tournées internationales qui ont conduit l’Orchestre en Italie et en Bulgarie, de prestigieux solistes se sont produits à ses côtés : Christian Zaccharias, Bruno Léonard Gelber, Montserrat Caballe, Gundula Janowitz, Salvatore Accardo, Natalia Gutman, Alicia de Larrocha, Brigitte Engerer... et de talentueux chefs invités l’ont dirigé : Woldemar Nelsson, Manuel Rosenthal, Stephan Kovacevitch, Armin Jordan, Heinz Wallberg, Louis Langrée, Evelino Pido, Christian Arming, Juraj Valcuha, Kirill Karabits...

Sebastian Lang-Lessing a été nommé Directeur musical de l'Orchestre en septembre 1999. Le 1er septembre 2006, Paolo Olmi lui a succédé jusqu’en 2010. Tito Muñoz est ensuite engagé pour diriger l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy de 2011 à 2013.

Premier chef invité de la saison 2014-2015, Rani Calderon est nommé Directeur musical en septembre 2015. 

 

Parmi les enregistrements de l'Orchestre, on peut citer :

  •  Airs d’Opéras, avec Laurence Dale
  •  Concertos de Marius Constant (Victoire de la Musique 1991)
  •  Mélodies avec orchestre et œuvres diverses de Henri Duparc, avec Françoise Pollet (Diapason d’Or)
  •  Œuvres pour chœurs et orchestre de Joseph-Guy Ropartz sous la direction de Michel Piquemal,
  •  Œuvres pour orchestre et mélodies de Manuel Rosenthal
  •  Viviane, Symphonie, Poème pour violon de Chausson
  •  Electre, de Théodore Gouvy avec Françoise Pollet, Michaelm Myers et Cécile Eloir sous la direction de Pierre Cao
  • Oeuvres du compositeur Cristian Carrara : Magnificat avec le pianiste Carlo Guaitoli, Ondanomala, Suite per bicicletta e orchestra et Vivaldi: in mémoriam, sous la direction de Flavio Emilio Scogna. CD sorti en octobre 2015, éditions Brilliant Classics


Rani CALDERON, nommé directeur musical pour la saison 2015-2016

Rani Calderon est né en Israël, où il a étudié le piano avec Pnina Salzman, la théorie musicale avec Yitzhak Sadai et la direction d’orchestre avec Shalom Ronli-Riklis, Noam Sheriff et Mendi Ridant aux Rubin Academies of Music à Tel Aviv et Jérusalem. Il a aussi étudié avec Bruno Rigacci à Florence, Janine Reiss à Paris, Richard Trimborn et Rita Loving à Munich et Tom Christoff à Dresde.

Rani Calderon a débuté sa carrière de chef d’orchestre avec Suor Angelica de Puccini au Teatro Mancinelli à Orvieto. Il a remporté à 23 ans le premier prix à l’atelier d’opéra « Spazio Musica » et fut ensuite réinvité à Orvieto pour diriger Il Tabarro et Madama Butterfly.

En 2005, il est engagé pour remplacer au pied levé le chef d’orchestre italien Carlo Rizzi pour Il Viaggio a Reims de Rossini au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles. Il a acquis une reconnaissance immédiate et a été par la suite invité à diriger le concert de gala à l’occasion de la fête nationale de la Belgique en présence de la famille royale. Rani Calderon a été nommé comme Chef principal au Théâtre municipal de Santiago du Chili (2009-2012), où il a dirigé Tannhäuser, Elektra, L'Italiana in Algeri, Macbeth, Ariadne auf Naxos, Aïda et Lucrezia Borgia.

Par ailleurs, Rani Calderon a dirigé, entre autres, Macbeth de Verdi avec l’Orchestre de la radio de Bucarest, L’Elisir d’amore à Graz en Autriche, Don Giovanni au Volksoper de Vienne, Die Zauberflöte, Rigoletto, Turandot et une nouvelle production de Il Trittico au New Israeli Opera à Tel Aviv, La Gioconda et La Vie parisienne à l’Opéra Royal de Wallonie à Liège, Rigoletto à l’Opéra de Massy, Le Nozze di Figaro à Minorque (Espagne), Orphée et Eurydice de Gluck, I Pagliacci de Leoncavallo, Gianni Schicchi (avec Leo Nucci), Don Giovanni et Un Ballo in Maschera au Théâtre municipal de Santiago du Chili, La Sonnambula à l’Opéra des Flandres et la première mondiale de la version contemporaine de Semiramide de Meyerbeer au Festival della Valle d’Itria à Martina Franca (Italie), enregistrée par Dynamic.

Comme chef d’orchestre symphonique, il jouit d’un répertoire vaste et éclectique allant des premières œuvres classiques au répertoire du XXe  siècle. Rani Calderon s’est produit avec le Sofia Philharmonic, le Rishon Le-Zion Symphony, le Ra-anana Symphonette, l’Ashdod Chamber Orchestra, l’Orquesta Sinfonica Principado de Asturias, l’Orchestre Colonne et l’Orchestre national de Montpellier. Il a aussi été pianiste soliste dans de nombreux récitals en Israël, jouant entre autres des pièces telles que les 32 sonates de Beethoven, l’ensemble des Etudes et Préludes de Chopin, et des pièces de Schubert, Schumann et Brahms. Il a souvent dirigé des concerts depuis son piano.

Rani Calderon a récemment dirigé Andrea Chénier à l’Opéra de Montecarlo, Faust de Gounod à Bilbao et Dresde, Euryanthe et Oberon au Théâtre du Capitole de Toulouse, Aïda et Eugene Onegin au Théâtre Municipal d’Avignon, Simon Boccanegra à l’Opéra national du Rhin, Der Fliegende Holländer à Varsovie, Il Trittico au Theater an der Wien, Semiramide à Copenhague, une série de concerts à Sofia, Bari, Milan (Teatro dal Verme) et Santiago du Chili, Rigoletto à Dresde, le Gala Aids à Berlin et Bonn, Ariadne auf Naxos et Don Giovanni à Toulon, la Symphonie n°2 de Mahler à Santiago du Chili et La Bohème à Dresde.

Parmi ses prochains engagements, on peut citer Un Ballo in Maschera à Toulon, Il Tabarro et The Royal Palace à l’Opéra de Montpellier et une série de concerts symhponique à Tel Aviv, Jérusalem, Bloomington et Vienne.

A Nancy, Rani Calderon a dirigé Turandot au cours de la saison 2013-2014. Plébiscité par les musiciens, il est engagé comme premier chef invité de la saison 2014-2015 au cours de laquelle il a dirigé deux concerts symphoniques ainsi que Nabucco de Verdi, puis Aleko et Francesca da Rimini de Rachmaninov. En 2015, il est nommé Directeur musical de l’Opéra national de Lorraine et dirige cette saison deux productions lyriques (Orphée et Eurydice de Gluck et Les Pêcheurs de perles de Bizet) et quatre des huit concerts symphoniques de l’Orchestre. Durant la saison 2016-2017, il dirigera deux opéras (Le Coq d'or de Rimski-Korsakov et Ariadne auf Naxos de Strauss) et quatre concerts symphoniques de l'Orchestre.


L'équipe de l'Orchestre symphonique et lyrique de Nancy


Régisseuse générale

Hélia Christu

 

Régisseur technique

Hervé Laurent

 

Garçon d’orchestre

Sylvain Léonard

 

Bibliothécaire

Marko Meles

 

Violons

Violon supersoliste

Laurent Causse

Violons Solos

Elena Frikha

Maria Skryabina

Violon second soliste

Jean-Marie Baudour

Chefs d’attaques des seconds violons

Catherine Delon-Pierre

n. n.

Chef d’attaque des seconds violons Second soliste

Philippe Houillon

Violons du rang

Rémy Chopinez

Benoît Froissart

Sonia Gasmi

Philippe Girodon

Misa Hasegawa

Marie Lambert

Hortense Maldant Savary

Anne-Laure Martin

Jeanne Maurin

Bertrand Menut

Geneviève Monségur

Marie-Christine Muhlmeyer

Franck Natan

François-Xavier Parison

Emmanuel Samson

 

Altos

Alto solo

Paul Fenton

Alto co-soliste

Patricia Midoux

Alto second soliste

Benjamin Boura

Altos du rang

Sylvain Durantel

Dominique Guimas

Béatrice Lee

Catherine Mirgain

Violoncelles

Violoncelles solos

Pierre Fourcade

n.n.

Violoncelle co-soliste

Christine Bianco

Violoncelle second soliste

Isabelle Le Boulanger

Violoncelles du rang

Laurent Boulard

Sylviane Crepey

François Oechslin

 

Contrebasses

Contrebasse solo

Hélène Van Acker

Contrebasse co-soliste

Marie-Sophie Laurens

Contrebasse second soliste

Violaine Manfrin

Contrebasses du rang

Fanny Bereau

Vassili Touliankine

 

Flûtes

Flûte solo

Gaspar Hoyos

Flûtes

Pauline De Larochelambert, co-soliste

Olivier Sauvage, piccolo solo

 

Hautbois

Hautbois solo

Pierre Colombain

Hautbois

Aurélien Pouzet-Robert, co-soliste

Florine Hardouin, cor anglais solo

 

Clarinettes

Clarinette solo

Philippe Moinet

Clarinettes

Noemie Lapierre, petite clarinette solo

Yannick Herpin, clarinette basse solo

 

Bassons

Basson solo

Sylvie Villedary

Bassons

Nicolas Tacchi, co-soliste

Serge de Goloubinow, contrebasson solo

 

Cors

Cor solo

Marc Loviconi

Cors

Pierre Riffault, co-soliste

Franck Leroy

Eric Tardieu

 

Trompettes

Trompette solo

François Lachaux

Trompettes

Fabrice Wigishoff, co-soliste

n.n.

 

Trombones

Trombone solo

Andréa Calcagno

Trombones

Lionel Lutz, co-soliste

Thomas Bousquié, trombone basse solo

 

Timbales et percussions

Timbalier solo

Marcel Artzer

Percussions

Matteo Bonanni

 

Harpe

Harpe solo

Irène Trémureau